Second tour : les réactions et les analyses dans le Tarn-et-Garonne

0
0
0
s2sdefault

Législatives 2017 À l'issue des élections législatives, les deux députées sortantes sont confortées. Retrouvez leurs réactions et les analyses du scrutin.

Contre toute attente, le Tarn-et-Garonne conserve ses deux députées sortantes puisque Sylvia Pinel et Valérie Rabault ont été réélue dans leurs circonscriptions dans un contexte de très forte abstention de 52 % et dans des scénarios bien différents.

Première circonscription

Sur la première circonscription, Valérie Rabault a effectué une véritable "remontada" puisqu’arrivée seconde au 1er tour, la députée socialiste sortante a réussi à engranger plus de 11.000 voix supplémentaires en l’espace d’une semaine.

Elle l’emporte haut la main face à son adversaire de la République en Marche Pierre Mardegan : 55,3 % contre 44,7 %.

 

Pour Pierre Mardegan, c’est un peu la douche froide. Lui qui faisait la course en tête il y a huit jours avec 29 % des voix n’a réussi à réunir que 3000 voix supplémentaires.

 

Malgré la défaite de Pierre Mardegan, la porte-parole de la République en Marche, Anne-Lise Maestre-Planques, reste optimiste face aux résultats nationaux. Il s’agit désormais de structurer le mouvement qui compte 1215 adhérents dans le Tarn-et-Garonne.

 

Deuxième circonscription

Sur la deuxième circonscription, Sylvia Pinel l’emporte sur son adversaire Front National Romain Lopez. L’ancienne ministre de François Hollande récolte 55,4 % contre 44,6 % pour le FN. En 2012 déjà, la présidente du PRG se retrouvait face au Front National et l’emportait avec 60 % des voix.

L’écart semble donc se resserrer. Sylvia Pinel que nous n’avons pas pu joindre ce dimanche sur TOTEM s’exprime sur sa page Facebook et dans un communiqué au nom du Parti Radical de Gauche.

Dans le détail, Sylvia Pinel l’emporte de justesse sur les grandes villes de la 2nde circonscription : 17 voix d’écarts seulement sur Moissac et 84 voix sur Castelsarrasin. Le FN qui arrive premier sur certaines communes comme Golfech, Balignac, Angeville, Asques, Barry-d’Islemade, Belbèze, ou Sérignac.

De quoi créer une dynamique pour l’avenir, estime le candidat Romain Lopez.

 

>>> Retrouvez les résultats près de chez vous avec notre carte interactive

Photo : montage TOTEM/Sylvia Pinel ; Valérie Rabault avec Gérard Crais

Mots-clés: Politique, Législatives, Élections

0
0
0
s2sdefault